11 SEPTEMBRE A CAHORS :

ADIEU LES 36 PLATANES

CENTENAIRES DE BEGOUX

Un massacre à la tronçonneuse

programmé par facilité ?...

 

 

Photo La Dépêche
Photo La Dépêche

Informez-vous

et venez en discuter dans la rue !

Avant le 10 septembre (date début du chantier),

à l'ombre des platanes en sursis,

Riverains, automobilistes, citoyens, écologistes, techniciens du CG et de la mairie de Cahors, venez échanger vos arguments concernant l'abattage au non des platanes de Bégoux !

FLASH-INFO DE DERNIERE MINUTE
06/09/12 à 12h00

Conférence de presse
lundi 10 septembre à 10 heures
sur le rond point proche du parking de POINT P,

 route de Cahors à Bégoux
( presse écrite, radios locales, FR3)

 

 

médiapart/samines
médiapart/samines

Ci-dessous quelques articles de presse et des analyses de spécialistes pour vous aider à constituer votre dossier personnel sur la pertinence de l'abattage des platanes de Cahors/Bégoux...

Pour notre part, au Cercle de Gindou, nous retenons plus particulièrement les questions suivantes  :

 

Pourquoi  Madame Geneviève Lagarde, vice-présidente du Conseil Général du Lot en charge de l'environnement, présidente du Conseil Départemental de Développement Durable du Lot, vice-présidente du Grand Cahors et 1ère adjoint de Cahors,  avance  la "sécurité nécessaire sur cette portion de voie"  comme argument en faveur de l'abattage des platanes [source La Dépêche], alors que :

 

1/ Bien que la France, depuis 20 ans,  ait adopté une politique d'abattage systématique des arbres qui bordent les routes [20minutes.fr].... En Angleterre, au contraire, depuis la fin des années 90, la tendance en termes de sécurité routière (et les Anglais auraient au moins 20 ans d'avance sur la France en la matière), est au regain d'intérêt pour les "French Style avenues" . En effet, des études ont prouvé que les alignements d'arbres "réveillait l'automobiliste" et modifiait son comportement au volant [Le Figaro].

  

2/ A l'instar de l'Angleterre, aujourd'hui, au sein des services de la Sécurité Routière en France et du SETRA (Service d'Etudes Techniques des Routes et Autoroutes), on cherche actuellement à agir, par le biais du paysage, sur la lisibilité et la perception des dangers de la route. L'arbre n'est plus l'ennemi n°1 à abattre.... L'Observatoire national de la Sécurité routière a signalé qu’il n’y avait aucune corrélation entre l’indicateur d’accidentologie locale (IAL) et la présence de lignes d’arbres. C'est bien le changement du comportement de l'automobiliste qui doit être visé. 

 

3/ Dans les grandes villes également, les municipalités adoptent de plus en plus une politique d'abattage des arbres. C'est pourquoi des associations se sont constituées partout en France pour la défense de ce patrimoine végétal urbain [Les Gardiens de l'ombre, ARBRES] 

 

4/ Alors que les platanes de Bégoux font partie du patrimoine paysager français, n'y avait-il pas d'autres solutions plus adéquates pour répondre aux préoccupations légitimes de certains riverains ? Est-ce qu'une partie du budget de "Cahors-Plage" par exemple, réalisation éphémère qui n'entrera jamais au catalogue du patrimoine lotois, ne pourrait pas être attribuée aux propositions alternatives du GADEL [site LotNature], de sorte que la majorité des platanes utiles à la biodiversité et agréables à la sensibilité des habitants de Cahors et des touristes puissent être sauvegardés ainsi que la tranquillité des riverains assurée ?...

 

DUREE DE VIE D'UN PLATANE :
PLUSIEURS CENTAINES D'ANNEES, VOIRE 10 SIECLES .

 

 

Telabotanica :

http://www.tela-botanica.org/actu/article5244.html

 

La Dépêche :

http://www.ladepeche.fr/article/2012/08/16/1419754-cahors-platanes-de-begoux-la-polemique-enfle.html

 

Médiapart : 

http://mobile.mediapart.fr/en-natif/club/blog/la-vraie-gavroche/150812/vive-le-bitume-mort-aux-arbres

 

le dossier complet de LOTNATURE 

- les courriers du GADEL et de l'ASPAS LOT au Conseil Général

- tout l'aspect protection de la biodiversité (espèces menacées)

- d'autres municipalités où l'abattage des arbres est décidé de façon unilatérale

http://www.lotnature.fr/spip.php?article775

http://www.lotnature.fr/spip.php?article779
http://www.lotnature.fr/spip.php?article765

 

Association LES GARDIENS DE L'OMBRE :

http://www.gardiensdelombre.com/wp-content/uploads/2011/07/MANIFESTE.pdf 
  

http://www.gardiensdelombre.com/707/tcsp-nimes-metropole-et-la-ville-de-nimes-le-juge-rend-justice-aux-arbres/

 

20 minutes.fr

http://www.20minutes.fr/societe/592364-societe-securite-routiere-les-arbres-au-bord-des-routes-sont-ils-dangereux

 

Le Figaro - l'exemple de l'Angleterre

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/08/31/01016-20100831ARTFIG00761-des-arbres-le-long-des-routes-pour-rouler-moins-vite.php

 

Association ARBRES ET ROUTES 

http://www.lecanardgascon.com/upload/fichiers/CG1-04.pdf

 

Le SETRA

Note d'information :
INFRASTRUCTURE DE TRANSPORT, BIODIVERSITE ET TERRITOIRE - L'apport de l'écologie du paysage

ttp://www.setra.equipement.gouv.fr/Infrastructures-de-transport.html

http://www.setra.equipement.gouv.fr/IMG/pdf/NI_EEC_095.pdf

  

 

BONHEUR & ENVIRONNEMENT

 

"Pour moi, en tant qu'économiste environnemental, la conclusion la plus intéressante des récentes recherches sur le bonheur est l'importance cruciale de l'environnement sur le bien-être des gens. Il ne s'agit pas seulement des grandes fonctions écologiques qui permettent le maintien de la vie humaine sur notre planète, mais aussi de l'environnement local, du milieu dans lequel les gens vivent et travaillent au quotidien.

 

Ce qui m'a le plus frappé dans ces recherches, c'est le peu d'intérêt que les gens portaient à l'environnement, en grande partie du fait qu'il s'agissait d'une matière première "gratuite". Vu que les biens environnementaux fondamentaux pour le développement durable et la qualité de la vie, tels qu'un air pur et de beaux paysages, ne sont pas commercialisés sur des marchés libres comme le sont les produits de consommation courants (par ex. les voitures et les téléviseurs), les gens ont tendance à les sous-estimer et à ne pas leur accorder l'importance qui leur est réellement due.

 

Le message que j'adresse aux gens est de sortir de chez eux et de prendre conscience de leur environnement, de le préserver et de se sentir concernés - non seulement parce que nus en avons besoin, mais aussi parce que cela les rendra heureux vraiment."

 

Finbarr Brereton
Chercheur à l’UCD Urban Institute à Dublin (Irlande).
Il s’intéresse particulièrement à l’économie de l’environnement et à l’influence de l’environnement sur le bien-être subjectif.

 

 

 

 

  VOIR LA SUITE SUR :

 11 septembre, le scandale des platanes de Bégoux

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 14
  • #1

    cercledegindou (lundi, 03 septembre 2012 22:05)

    Une internaute écrit au Cercle de Gindou :

    Plutôt que de couper les platanes, ne pourrait-on pas envisager un ou deux radars efficaces? Celui qui a été posé à l'entrée d'Espère, en venant de Catus, est terriblement efficace et ralenti la circulation sur toute la traversée du village. Plus personne ne se risque à dépasser la vitesse autorisée, ce qui n'était pas le cas, avant.

    Et c'est bien en trouvant le moyen de limiter la vitesse que l'on évitera aux platanes de se précipiter sur les automibilistes et les motos......

    Nous avons connu exactement le même débat lorsque nous étions dans le Gers. Malheureusement, ce sont souvent les platanes qui ont été sacrifiés. On oublie, la aussi ce qui fait le charme de nos anciennes routes françaises.

  • #2

    Nathalie Chalut-Michel pcc Gavroche (mardi, 04 septembre 2012 08:23)

    Un article à venir dans le nouveau numéro du Lot en action qui paraît cette semaine.
    Cordialement.

  • #3

    Stéphanie Muzard Le Moing (mardi, 04 septembre 2012 09:45)

    balancé sur mes réseaux sociaux avec cet article : "platanes... ceux qui font de l'ombre et des routes où on a intérêt à rouler moins vite... plus efficace que les éthylotests et surtout plus utiles que les gaz d'échappements des voitures pour respirer... un contre sens en somme..." Les idiots me scient ! Les arbres font donc de l'ombre aux obscurs du bon sens. A quand l'arrachage du soleil, ce vilain, qui cause des canicules et des trous dans la couche d'Ozone? A quand la condamnation des piétons qui se précipitent sous les roues des voitures ? Vraiment...je ne savais pas que c'était les arbres qui étaient dangereux et causaient des hécatombes de morts par grande vitesse et alcoolémie... sans doute pour finir entre 4 planches ! Quel monde...

  • #4

    Stéphanie Muzard Le Moing (mardi, 04 septembre 2012 09:55)

    ‎"Pourquoi y a -il des arbres le long des routes de France ?
    Il y a de nombreuses routes bordées d'arbres (et de platanes en majorité) depuis la période des guerres napoléoniennes.
    Napoléon a en effet fait planter des arbres sur les bords des routes afin de protéger ses armées de la chaleur et du soleil lorsque celles-ci se déplaçaient pour se rendre en campagne." >>> j'espère qu'il y aura des volontaires pour s'enchaîner aux arbres et les protéger de la folie des massacreurs. Cet article me choque, je suis outrée et sans cesse je me demande si la plupart des décideurs ont conscience de leur coupable bêtise en matière d'environnement et de bon sens.

  • #5

    Stéphanie Muzard Le Moing (mardi, 04 septembre 2012 10:09)

    symboliquement, Cahors va sacrifier les arbres de la liberté pour continuer la soumission à la bagnole."L’arbre de la liberté est, à l’époque de la Révolution, l’un des signes symbolisant, entre autres, la liberté.

    Plantés, en général dans l’endroit le plus fréquenté, le plus apparent d’une localité, comme signes de joie et symboles d’affranchissement, ces végétaux devaient grandir avec les institutions nouvelles.(...)L’usage de planter des arbres comme signe de la joie populaire est immémorial. On le trouve chez les Gaulois comme chez les Romains. Ces arbres eurent pour précurseurs l’arbre de mai, que l’on plantait dans beaucoup d’endroits pour célébrer la venue du printemps1. Les clercs de la basoche, à Paris, plantaient, chaque année jusqu’aux derniers temps de l’Ancien Régime, dans la cour du palais un arbre sans racines, ce qui donnait l’occasion de réjouissances restées célèbres." Moralité : l'arbre rend heureux, nous fait respirer, est un élément essentiel vital , est symbolique de la liberté et quelques farfelus veulent nous faire scier. Comment s'organiser pour exploser ce scandale avant qu'il ne soit trop tard ? (ps : désolée, je réagis en fonction de mes recherches et de mes propres réflexions, donc je monopolise un peu les posts, veuillez m'excuser...)

  • #6

    cercle de gindou (mardi, 04 septembre 2012 20:02)

    Bonjour Stéphanie !
    Tu ne monopolises rien du tout.... merci beaucoup pour tes interventions à la fois lucides et poétiques !....
    EN PRINCIPE, RV EN NOMBRE SUR LE SITE, A L'OMBRE DES PLATANES, JEUDI OU VENDREDI. ON TE RECONFIRME.

  • #7

    Stéphanie Muzard Le Moing (mercredi, 05 septembre 2012 07:50)

    sache que j'ai signé une pétition qui est nationale et que ce non sens n'est pas unique à Cahors... mais je n'ai pas le don d'ubiquité... hélas!!!!!!!!!!!!!!! une bonne et mauvaise nouvelle en même temps pour info hors sujet quoique : L'ONU condamne l'UE pour violation de la convention d'arrhus droit international en ce qui concerne les EnR ( énergies renouvelables). Bon pour les concertations citoyennes, pour avoir un poids sur les décisions sur le gaz de schiste mais cela peut aussi freiner l'éolien et le solaire, les autres énergies alternatives au profit des actuelles énergies fossiles... du nucléaire et du pétrole. C'est un fait historique. http://www.carlenckell.com/archive/2012/09/04/le-developpement-des-enr-remis-en-cause-par-une-condamnation.html

  • #8

    Jean Grondin (mercredi, 05 septembre 2012 08:23)

    Dommage que l'on défigure tant les plus beaux endroits du paysage cadurcien. Avant, les routes françaises étaient bordées de beaux arbres et une promenade agréable pour les yeux. Maintenant sous n'importe quel prétexte on défigure la beauté de la nature.

  • #9

    cercledegindou (jeudi, 06 septembre 2012 14:36)

    Un internaute nous a signalé que les platanes, en parfaite bonne santé, étaient sacrifiés pour la réalisation d'une piste cyclable (encore un problème avec les pistes cyclables !...)

    Un autre internaute vient de nous faire parvenir ce message :

    "Il y a la possibilité de réaliser une piste cyclable tout en conservant les platanes.
    La réalité est que les feuilles « pourrissent la pelouse » de certains riverains influents !"

  • #10

    jean Pierre Jacob (jeudi, 06 septembre 2012 20:02)

    Les riverains influents ont été protégés par le petit diable du Pont Valentré http://www.lotnature.fr/spip.php?article779 A mon avis çà ne peut pas durer bien longtemps, même s'ils s'expriment parfois dans la Dépêche, mais ils ne connaissent rien au fonctionnement de la Nature: les feuilles, çà permet de faire du compost,aidés par les décomposeurs naturels,bactéries, champignons, etc.. même si pour le platane ce n'est pas évident ni rapide.

    Vivent donc tous les décomposeurs; y compris nous tous, es décomposeurs du projet d'abattage, celui de la mairie de Cahors ,du Grand Cahors, du Conseil Général, projet passé sous silence prudemment inhabituel.

  • #11

    cercledegindou (vendredi, 07 septembre 2012 10:19)

    "Pardonnez-leur car ils ne savent pas ce qu'ils font"....

  • #12

    Nathalie Chalut-Michel pcc Gavroche (vendredi, 07 septembre 2012 10:38)

    http://blogs.mediapart.fr/blog/la-vraie-gavroche/060912/vive-le-bitume-mort-aux-arbres-triste-epilogue

    Par ailleurs, j'apprends ce matin que l'entreprise choisie pour cet abattage est située dans l'Yonne ... On dirait qu'il n'y a pas d'élagueurs dans le Lot ?

    Question : qui sera l'heureux bénéficiaire du marché public pour la piste cyclable ?
    (mais non, je ne suis pas mauvaise langue)

    En tous cas, rendez-vous lundi matin à 10 heures, au rond point du Point P à Bégoux.

  • #13

    cercledegindou (dimanche, 09 septembre 2012 15:13)

    Un autre internaute a envoyé le message suivant sur la boîte de l'association :

    Message: Bonsoir,
    Je viens d'être informé de ce projet d'abattage de platanes.
    Lotois de l'Ouest (canton de Puy l'Evêque) depuis deux ans, je suis choqué par cet abattage et regrette le peu de moyens d'action proposés pour agir:
    Pétition ou cyberaction, manifestation (date heure), adresses électronique et téléphones des élus les plus sensibles...
    Bref, que puis-je faire ?

    Notre réponse :

    Merci beaucoup pour votre message.
    Il y a un rassemblement et une conférence de presse à Begoux lundi matin 10h00 comme indiqué sur notre page :
    http://www.association-lecercledegindou.com/le-cercle-de-gindou/veille-citoyenne-locale/11-septembre-l-abattage-des-platanes-à-cahors/

    Conférence de presse
    lundi 10 septembre à 10 heures
    sur le rond point proche du parking de POINT P,
    route de Cahors à Bégoux
    ( presse écrite, radios locales, FR3)

    Vous avez raison concernant le manque d’organisation.... Il se trouve que les associations de défense de l’environnement et de la nature, GADEL, ASPAS et LOTNATURE ont été informées tard de la date exacte de l’abattage des platanes... ce qui n’a pas permis de mettre en place toute une stratégie de communication..... Et puis, il y a tellement de dossiers en cours, de combats à mener, les associations ont du mal à faire face à toutes les attentes.... Vous seriez le bienvenu pour donner un coup de main !.... plus nous serons nombreux, mieux nous pourrons faire front !.....
    Quant aux élus, vous pouvez faire entendre votre voix auprès de :
    Gérard MIQUEL – Président du Conseil Général du Lot - gerard.miquel@cg46.fr
    Jean Marc VAYSSOUZE – Maire de Cahors - cfargues@mairie-cahors.fr
    En espèrant avoir le plaisir de vous rencontrer lundi matin.... nous gardons espoir jusqu’au bout de sauver ces arbres....

  • #14

    MELIFICA (vendredi, 14 décembre 2012 16:23)

    Les platanes taillés en parasol tous les deux ans empêchent la fructification allergène qui est une véritable calamité pour les riverains mais cela coûte cher( le prix de la taille) et par déliquécense de nos institutions et de nos moyens , nous ne produisons plus ce que nous utilisons ,nous sommes des sous chinois et des esclaves des grands actionnaires de la bourse et de millairdaires qui vivent aux dessus de nous en nous considérant, sans considération et pas même avec mépris car cela serait se rabaisser nous ne sommes pour eux que des vers de terre et encore!
    CELA DIT
    Les platanes ne sont pas même utilisable comme bois d'oeuvre car leur tronc bourré de pointes, de balles et de mitraille sont inexploitables.
    Les arbres mellifères produisant du nectar ou du miellat sont à planter en remplacement de tous ces platanes inutiles en ville et aussi dangereux pour la santé de la population.