NON A MONSANTO EN HAITI !

Pour une souveraineté alimentaire en Haïti et une aide humanitaire alternative...

AP/RAMON ESPINOSA
AP/RAMON ESPINOSA

  

" Intellectuels, journalistes, du monde entier,

Encore une fois,  continuez à suivre avec attention ce qui se passe en Haïti, comme vous le faîtes depuis le tremblement de terre qui a provoqué 300 000 morts.


Notamment, parce que, comme vous n'êtes pas sans le savoir,

ceux d'Haïti , intellectuels et journalistes n'ont pas,
pour certains,

la liberté de poser des questions;

 d'autres ne sont simplement pas informés.

Ils ne connaissent absolument pas l'historique de MONSANTO.

Auront-ils la curiosité de regarde le film de Mme Robin

"Le Monde selon Monsanto" ?

Non.

 

Ils vivent encore dans le monde  obscurantiste des Duvalier

où la seule information qui circule largement

sont des zen, c'est-à-dire de des râgots et des rumeurs.

Dans un monde où on pouvait vendre le sang des Haïtiens

sans que personne, ni journalistes, ni intellectuels locaux

ne s'avisent de protester.


Demandez leur ce qu'est un  aliment OGM,

ils n'en ont aucune idée.

Pour  être à peine caricatural, pour la majorité d'entre eux

le "don " de Monsanto

se résume à une histoire de gentils Blancs

qui viennent aider "le pays le plus pauvre
de l'hémisphère ouest".


Et puis, il y a ceux qui défendent le statu quo,

les + médiatisés, bien sûr,

et qui s'en contrefoutent de

la condition des agriculteurs haïtiens.

Au contraire,  pensent-ils, moins il y aura d'agriculteurs

plus il y aura de travailleurs sous payés

pour les patrons d'Haïti et de la RD.

Leurs patrons.


Le peuple haïtien fatigué et épuisé
par le séisme du 12 janvier 2010

compte sur votre solidarité et votre vigilance. Merci.


Peuple haïtien, traduis et fais circuler ce texte.

Et n'oublie pas de lire attentivement
les commentaires adjoints."

 

 

L'article de  Timi Gerson

10 mai 2010


Monsanto has donated $4 million in seeds to Haiti, sending 60 tons of conventional hybrid corn and vegetable seed, followed by 70 more tons of corn seed last week with an additional 345 tons of corn seed to come during the next year. Yet the number one recommendation of a recent report by Catholic Relief Services on post-earthquake Haiti is to focus on local seed fairs and not to introduce new or "improved" varieties at this time.


Monsanto a donné 4 millions de dollars de graines en Haïti, envoyant 60 tonnes de mais hybride conventionnel et de graines de légumes,  puis, 70 tonnes de  graines de maîs la semaine dernière, qui seront  suivies de 345 tonnes de graines de maïs au cours de l'année prochaîne.

Pourtant, la recommendation numéro 1 d'un rappport récent du " Catholic Relief Services"  sur Haïti post-tremblement de terre, est de  privilégier les espèces locales de graines et non pas d' y introduire  des variétés nouvelles et  "améliorées"  en ce moment.

Some tough questions need to be asked and answered before we'll know whether or not Monsanto's donation will help or hurt long-term efforts to rebuild food sufficiency and sovereignty in Haiti. Here are five of them:

 

Quelques questions d'importance demandent à être posées avant de savoir si, oui ou non, le don de Monsanto sera une aide ou un  coup  donné contre l'effort à long terme pour reconstruire l'autonomie et la souveraineté alimentaire en Haïti. En voici cinq.

    * What do Haitians think? Do rural organizations representing Haiti's farmers actually want these seeds from Monsanto or not? We know at least one spokesperson for Haitian farmers isn't interested. Chavannes Jean-Baptiste of the Peasant Movement of Papay and the National Peasant Movement of the Papay Congress said in a recent article published by Grassroots International that "if people start sending hybrid, NGO seeds, that's the end of Haitian agriculture."


Que pensent les Haïtiens ? Est-ce que les organisations rurales qui représentent les fermiers d'Haïti veulent ces graines de Monsanto ou pas ? Nous savons qu'au moins un des porte paroles des agriculteurs haïtiens n'est pas intéressé. Chavannes Jean-Baptiste, du Mouvement de Papay et du Congrès de Papay du Mouvement paysan national, a dit dans un récent atricle publié dans un journal international que "si les gens se mettent à envoyer des graines hybrides et des OGM, ce sera la fin de l'agriculture haïtienne"

 

 Source : Le Monde du Sud

  http://elsie-news.over-blog.com/

 

 

LE SEISME MONSANTO :
UN NOUVEAU  "TREMBLEMENT DE TERRE"
SE DECHAINE SUR HAITI....

 

13 mai 2010 

par Jean-Yves Urfié



http://www.globalresearch.ca/coverStoryPictures/19205.jpg

Monsanto va «offrir» aux agriculteurs haïtiens 475 tonnes de semences génétiquement modifiées: un cadeau mortifère. Le statut de «population assistée» n’est pas unanimement accepté ! Ainsi, le 10 mai 2010, d’importantes mobilisations se sont produites contre le président haïtien René Préval. A cette date, le sénat approuvait un projet de loi prolongeant pour trois le mandat présidentiel de Préval. De la sorte, son mandat ne prendra fin qu’en mai 2011. Selon Batay Ouvriye (Bataille ouvrière), les manifestants de diverses forces d’oppositions, se sont dirigés vers le Palais présidentiel – à Port-au-Prince – pour exiger le départ de Préval. La police a réprimé les manifestants et les a empêchés d’atteindre le Palais présidentiel. Des mobilisations sur le même thème ont eu lieu à l’intérieur. Selon Batay Ouvriye, non seulement la population est largement délaissée par le gouvernement, mais elle subit une présence renforcée des troupes des Etats-Unis (qui, entre autres, établissent un «cordon sanitaire» contre toute émigration). Elle prolonge la présence répressive de la Minustah (force de l’ONU placée sous le commandement du Brésil). Le 18 mai, fête nationale qui est censée célébrer l’indépendance nationale obtenue au XIXe siècle, sera, selon Batay Ouvriye, une occasion de manifester contre l’occupation d’Haïti et pour «un nouveau pays» répondant aux exigences des masses populaires. Un appel dans ce sens est relayé par les radios locales. (Réd. À l'Encontre)


http://www.sion91.fr/vieetablissement/evenements/0910solidaritehaiti/carte-haiti.gif

Le tremblement de terre à Haïti, le 12 janvier 2010, a fait le bonheur de certains affairistes. La multinationale étatsunienne Monsanto est en train d’offrir aux agriculteurs du pays un cadeau mortel, à savoir 475 tonnes de semences [de céréales et légumes, dont 60 sont déjà livrées] génétiquement modifiées (OGM), en plus des engrais et pesticides qui leur sont associés.

Tout cela sera distribué gratuitement par le projet WINNER [1], avec le soutien de l’ambassade étasunienne en Haïti. Les Haïtiens savent-ils que c’est Monsanto qui fabriquait le défoliant dit «agent orange» [herbicide dispersé massivement de 1961 à 1971 pour liquider la forêt qui «servait de sanctuaire aux combattants vietnamiens engagés contre l’armée impérialiste des Etats-Unis] que les bombardiers américains ont utilisé pendant la guerre du Vietnam, empoisonnant ainsi les soldats américains autant que les civils vietnamiens ?

Les Haïtiens savent-ils que dans beaucoup de pays on a déclaré ces semences dangereuses ? Elles viennent souvent en kit accompagnées d’un herbicide de Monsanto du nom de Round Up qui contient du glyphosate. Dans ma Bretagne natale, cette substance a déjà contaminé l’eau potable. Mais Monsanto continue à prétendre que son produit est biodégradable. Ce qui lui a valu un procès intenté par le service de répression des fraudes de Lyon [2].

Aux Etats-Unis, une ancienne employée de Monsanto, Linda Fischer, vient d’être nommée présidente de l’Environmental Protection Agency, qui contrôle toutes les questions liées à l’environnement. C’est un peu comme si l’on chargeait le chat de s’occuper du bien-être des souris…

Monsanto a déjà commencé à distribuer ses semences de maïs OGM dans les régions de Gonaïves, Kenscoff, Pétionville, Cabaret, Arcahaie, Croix-des-Bouquets et Mirebalais. En Haïti, il n’y aura bientôt plus que des semences Monsanto. Ce sera alors la fin de l’indépendance des agriculteurs. Monsanto a investi récemment 550 millions de dollars au Brésil pour fabriquer son herbicide Round Up dans l’Etat de Bahia. Mais il semble que le pays soit en train de résister à la multinationale.

Monsanto fait toute une publicité autour de ce don de semences qui serait un cadeau généreux. Mais les agriculteurs haïtiens qui voudront disposer de droit de resemer pour leurs récoltes futures devront payer des royalties à Monsanto.

Le représentant de Monsanto en Haïti est Jean-Robert Estimé. Il fut ministre des Affaires étrangères sous la longue dictature de la famille Duvalier. Une alliance prometteuse !


Traduction A l’Encontre

Notes

[1] Le projet WINNER a été lancé le 8 octobre 2009 – avant le tremblement de terre, mais après les tempêtes tropicales – par l'Agence américaine pour le développement international (USAID). Ce projet qui vise, entre autres «l'intensification agricole». Il est financé par l'USAID à plus de 126 millions de dollars. Une délégation de Monsanto a visité Haïti le 6 mai 2010. Un débat existe sur le caractère des semences (maïs hybride) et des pesticides et le ministère haïtien affirme qu’il ne s’agit pas de semences Round UP Ready. (Réd.)

[2] La cour d’appel de Lyon a confirmé en octobre 2008 la condamnation en première instance de la firme d’agrochimie Monsanto pour publicité mensongère à propos de son désherbant, le Round Up. (Réd.)

Le père Jean-Yves Urfié est membre de l’Ordre du Saint-Esprit; il est un ancien professeur de chimie au Collège Saint Martial de Port-au-Prince.

14 mai 2010 

 

Haiti-Monsanto : Le Père Urfier rectifie sa dénonciation

Vendredi 14 mai 2010 P-au-P., 13 mai 2010 [AlterPresse] --- Le Père spiritain Jean-Yves Urfié, rectifie la dénonciation qu’il a faite de l’introduction de semences transgéniques en Haiti suite à une offre de la multinationale Monsanto.
« Je dois honnêtement rectifier ma dénonciation, car d’après un agronome digne de foi, il y aurait eu une offre réelle de 400 tonnes de semences OGM (Organismes génétiquement modifiés), mais le Ministre (de l’agriculture, Joanas) Gué, personnellement, a rejeté cette offre », reconnait-il dans une lettre en date du 13 mai dont copie est parvenue à AlterPresse
Auparavant, dans une conférence de presse le 12 mai, le ministre de l’agriculture a démenti l’introduction d’intrants OGM en Haiti et a déclaré que l’offre faite au gouvernement par la Mosanto ne contient pas d’éléments transgéniques.
Le gouvernement a pris « toutes les précautions avant d’accepter l’offre de la multinationale Mosanto de faire un don de 475 947 kg de semences de maïs hybride, ainsi que de 2067 kg de semences de légumes », a affirmé le ministre.
Le Père Urfié, ancien professeur de chimie au Collège Saint Martial à Port-au-Prince, avait considéré l’offre de Monsanto comme « un cadeau empoisonné ».
« L’honnêteté m’oblige à rectifier », écrit -il dans sa lettre du 13 mai. [gp apr 13/05/2010 20 :00]
http://www.alterpresse.org/spip.php?article9521

18 mai 2010

 21 mai 2010

RECAP CHRONOLOGIE DES FAITS MONSANTO EN HAITI

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article102475 

 4 mai - 27 mai 2010

 

DES PAYSANS HAITIENS PRETS A BRULER DES SEMENCES HYBRIDES DE MONSANTO

http://www.alterinfo.net/Des-paysans-haitiens-prets-a-bruler-des-semences-hybrides-de-Monsanto_a46602.html

 

 

Jonas Deronzil qui vit à Verrettes, est agriculteur depuis 1974. Comme tous les petits producteurs de Haïti, ses maigres revenus proviennent du maïs, du riz et du haricot, aujourd'hui menacés par la nouvelle concurrence de Monsanto. Photo : Beverly Bell
Jonas Deronzil qui vit à Verrettes, est agriculteur depuis 1974. Comme tous les petits producteurs de Haïti, ses maigres revenus proviennent du maïs, du riz et du haricot, aujourd'hui menacés par la nouvelle concurrence de Monsanto. Photo : Beverly Bell

[21 mars 2010]

 

LE SEISME QUI A RAVAGE HAITI POURRAIT [POUVAIT ?...]
ETRE UNE CHANCE POUR L'AGRICULTURE DE L'ILE....

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20100321.FAP5367/le-seisme-qui-a-ravage-haiti-pourrait-etre-une-chance-pour-l-agriculture-de-l-ile.html

APPEL A LA SOLIDARITE INTERNATIONALE

CONTRE MONSANTO EN HAITI

2 et 4 juin 2010

Des organisations d’agriculteurs haïtiens, appuyés par des groupes québécois et canadiens, dénoncent la multinationale Monsanto, qui «profite» du tremblement de terre pour s’implanter dans le pays dévasté grâce à un don de 475 tonnes de semences de maïs et légumes hybrides distribués aux agriculteurs haïtiens par l’Agence américaine d’aide internationale (USAID).

Un «don» considéré comme un «cadeau mortel» par Chavannes Jean Baptiste du Mouvement paysan de Papaye (MPP), qui lance un appel à la solidarité internationale pour dénoncer «Monsanto et ses complices» à travers l’organisme Mouvement paysan international Via Campesina.

 Suite de l'article :

http://ruefrontenac.com/nouvelles-generales/international/23619-monsanto-haiti

 

 

L'Union Paysanne, Action SOS Haïti et le Réseau Canadien d’Action sur les Biotechnologies appellent la population de Montréal à se retrouver devant le Consulat Général d’Haïti afin d’exprimer leur solidarité avec les organisations haïtiennes d’agriculteurs qui refuse la donation de Monsanto de semences de maïs hybride. Les paysans haïtiens marcheront le vendredi 4 juin à Haïti et demandent aux groupes de par le monde de « lutter contre Monsanto et ses complices en Haïti ».

Suite de l'article :

  http://www.unionpaysanne.com/index.php?option=com_content&view=article&id=406:action-de-solidarite-urgente-a-montreal-avec-les-agriculteurs-dhaiti-le-vendredi-4-juin&catid=1:les-nouvelles&Itemid=187

 

5 juin 2010

 

MANIFESTATION EN HAITI : DES MILLIERS DE PAYSANS EN COLERE CONTRE MONSANTO ET LE GOUVERNEMENT

 

Des milliers de paysans haïtiens ont participé à une manifestation pour protester contre le gouvernement, à qui ils reprochent de distribuer des semences de la firme multinationale Monsanto.

Rassemblés vendredi à Hinche, dans le centre du pays, les manifestants, portant des chemises rouges et des chapeaux de paille , arboraient des pancartes et chantaient des slogans dénonçant le président René Préval et réclamant le départ de Monsanto du pays, a constaté une journaliste de l'AFP.

http://www.france24.com/fr/20100605-haiti-milliers-paysans-colere-contre-monsanto-le-gouvernement

 

Des milliers de paysans haïtiens ont participé à une manifestation pour protester contre le gouvernement, à qui ils reprochent de distribuer des semences de la firme multinationale Monsanto. AFP - Des milliers de paysans haïtiens ont participé à une manif
Des milliers de paysans haïtiens ont participé à une manifestation pour protester contre le gouvernement, à qui ils reprochent de distribuer des semences de la firme multinationale Monsanto. AFP - Des milliers de paysans haïtiens ont participé à une manif