SE LOGER AUTREMENT DANS LE LOT

Redynamiser l'offre locative dans les villes et les centre-bourgs ...

"Des politiques du logement imaginatives mettront de la couleur dans nos vies !"
"Des politiques du logement imaginatives mettront de la couleur dans nos vies !"

COLLOQUE EXCEPTIONNEL A CAHORS

"LE LOGEMENT AUTREMENT"

Toute la journée du samedi 16 février

Espace Clément Marot, pl. Bessières

"Le Lot, comme le reste de l'Europe, connaît à la fois une pénurie de l'offre sociale locative décente et une croissance des édifices vides ou qualifiés d'indignes. Dans nos villes s'activent des "marchands de sommeil". La spéculation immobilière sévit. Les coûts locatifs ont flambé, en particulier pour les petits appartements. Partout, on constate un exode vers les périphéries urbaines, avec la multiplication des déplacements et un grignotage des terres cultivables. Donc aussi des enjeux énergétiques, climatiques, alimentaires, de santé. Ces constats sont connus. A chaque hiver, on renoue avec des émois humanitaires. Le colloque proposé s'efforce de construire un projet public planifié associant les compétences des PME du département au moment où l'Assemblée Nationale débat de cette question centrale pour la vie de nos concitoyens."

 

Pierre Beauvois
Initiateur du colloque 

Des débouchés pour les artisans lotois...
Des débouchés pour les artisans lotois...

Bien vivre dans le Lot en se logeant et en travaillant dans les villes ou les centre-bourgs, c'est possible !....

C O M M E N T ???.....

  • Actualiser l'inventaire des taudis et des bâtiments en déshérence.
  • Concevoir un plan public mettant sur le marché locatif des milliers d'appartements.
  • Opter prioritairement pour la rénovation du patrimoine existant en densifiant l'habitat urbain.
  • Protéger les espaces cultivables et la forêt.
  • Isoler thermiquement l'immobilier existant.
  • Mesurer l'incidence d'un tel plan sur la création d'emplois et sur l'activité de l'artisanat local puisque, dit-on, "quand le bâtiment va, tout va" !
  • Avant que de recourir aux subventions, construire un financement par un pôle public et par un emprunt en 20 ans à 3 %.
  • Prendre en compte le concept du coût global, soit l'apport pour le Trésor Public d'une relance massive de l'emploi et, partant, des recettes sociales et fiscales.
  • Se doter des moyens législatifs adéquats pour mener une telle politique au plan départemental.
  • Ecouter ce que disent les associations de locataires face à ces enjeux.

Programme détaillé du colloque "Se loger autrement"

COLLOQUE LOGEMENT 16 FEVRIER 2013 2.pdf
Document Adobe Acrobat 36.5 KB

Inscriptions au colloque "Se loger autrement"

CIDEFE
(Centre d'information de Documentation,
d'Etude, de Formation des Elus)

Pierre Beauvois

Lieu dit Terrié

462150 Catus

Tél. : 05 65 53 09 67

pierre.beauvois0614@orange.fr

 

Participation : 5 euros comprenant déjeuner

 

 

LE LOGEMENT AUTREMENT DANS LE LOT

1ères réflexions de Pierre Beauvois/CIDEFE

La question du logement
note logement P Beauvois.doc
Document Microsoft Word 82.0 KB

 

 

 

 

 

VOIR AUSSI :

Etat des lieux de la précarité énergétique en Midi-Pyrénées
precarite_energetique_oremip_2012.pdf
Document Adobe Acrobat 1.5 MB

Greenpeace France demande la renovation thermique d'environ 6 millions de logements à l'horizon 2020

http://www.actu-environnement.com/ae/news/nous-demandons-la-renovation-thermique-environ-6-millions-logements-horizon-2020-17775.php4#xtor=ES-6

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    cercledegindou (samedi, 16 février 2013 01:02)

    Un internaute nous a écrit aujourd'hui :

    Bonsoir,
    Comme dirait un ecolo, ..."nos vertes campagnes c'est pas toujours rose, ...."
    petites reflexions et propositions, ...

    LE PROBLEME DU LOGEMENT

    D'une part les rénovations correctes et performantes coutent cheres, les proprios sont confrontes au dilemme : vendre, toucher l'argent et en profiter ou retaper la maison.... mais ensuite pour la louer à qui ? à des couples dont les lieux de travail sont éloignés, donc surcout pour les transport car pas de transports collectifs ?.... ou la louer à des couples avec enfants et la question de la garde des petits pose problème à certaines heures ?.....

    Une part importante du parc maison est vendue à des "implantés" heureusement. sinon le tissus rural des artisans serait decimé, le LOT serait ce trou dans une carte de France où on pourrait y installer un parasol pour faire de l'ombre pour le sud ouest....

    A ce jour un autre probléme de pénurie de logement est engendré par le "double habitat" des generations d'après guerre qui ont profité des 30 glorieuses .. ils ont un logement pour l'hiver et les vieux jours et la residence estivale pour les amis , famille et les beaux jours, ... ce qui fait marcher l'economie une partie de l'année.

    Repenser l'habitat locatif annuel rural passe dejà par une mesure fiscale sur la CSG RDS dont chaque bailleur est tenu de payer donc implicitement majoration du loyer , donc plus cher pour les plus pauvres ... Une exonération complète de la CSG RDS jusqu'à une valeur de 350 euros mensuel, partielle jusqu'a 600 euros et plein pot pour après ...

    Le tissus rural part en piéce... recoudre le tissu social passe par la ruralite et le retour à des valeurs terrestres.

    Nous avons deux logements locatifs , dont un a permis à des anciens de vivre leurs vieux jours à la campagne dans des locaux adaptés avec une présence proche. Aujourd'hui nous les consacrons à des jeunes adultes en difficulté suite à de fortes addictions... dans le cadre d'une association de réinsertion... Les louer ?... nous avons des contacts mais vu les impositions ce sera NON..... donc cela va encore aggraver le manque de logements....et je ne suis pas le seul.... le système fiscal est à remettre à plat...

    Autre point il faut arrêter de construire des "morceaux de sucre" dans les campagnes. Je préfère et de loin, même si l'idée peut choquer, construite des habitats collectifs, . pas des tours de merde ni des grands ensembles qui n'enrichissent que les promoteurs et les politiques, mais des petits collectifs de 6 à 8 logements, des logements de taille difeerentes, du studio au 4 /5 pieces dans le même immeuble, cela permet de mixer les âges des occupants et de recréer de la vie en commun.... des jeunes , des couples, des couples avec gosses et des anciens sous le même toit et les interconnextions entre les générations se font, comme elles se faisaient dans les campagnes de jadis... lieu de vie collectif sur unité foncière d'à peu près 1 hectare.... un espace vert qui permet de respirer, de créer jardin, potager, verger, haies (pour BRF !), d'entretenir quelques poules, etc.... essayer et vous verrez , le résultat sera de toute façon plus positif que de repeindre des barres d'immeubles dnas les cités, ....

    Ces quelques lignes ne seront que quelques pierres jetées dans la mare mais les ronds à la surface feront vibrer l'eau....ce ne sera plus une eau inerte ...se poser des questions pour le devenir de l'homme est indispensable.... n'oublions pas que nous empruntons la terre à nos enfants , et dans l'état actuel des choses, ce ne sera pas leur laisser un beau cadeau.... mais ne désespérons pas....une fleur arrive toujours à pousser sur une route goudronnée....

    Au plaisir de voir évoluer les choses

    en attendant , les oies sauvages sont passées cette après midi...la terre vit....