HAITI CHOLERA : MON PAYS EST FOUTU

Par Syrus Siber, Cap-Haïtien (Nord Haïti),
samedi 23 octobre 2010

 

Syrus Siber
Syrus Siber
 
 
C'est avec tristesse que nous apprenons ce matin l'étendue du désastre dans le département de l'Artibonite. Mon pays est frappé par un choléra type 01 faisant en moins d'une semaine 137 morts et 1500 personnes hospitalisées. Le nombre de personnes infectées par l'épidémie augmente considérablement. Hier soir a notre émission sur Radio Souvenir FM, un citoyen a qualifié de CHATIMENT les désastres que nous connaissons. En demandant si Dieu n'aurait pas autorisé le diable a nous emporter par la mort.
  
Ce que nous assistons n'est en fait que le résultat des gouvernances populistes qui ont dirige le pays depuis 50 ans. L'arrivée des anarchistes populistes a partir de 1990 a aggrave la situation. Car, ils n'ont fait que liquider les vestiges des institutions qui subsistaient après le départ de Jean-Claude Duvalier. La communauté internationale qui a toujours supporter ces régimes est le grand complice.
  
Car depuis 1990, elle n'a fait que supporter des hommes au lieu d'exiger la consolidation les institutions.
  
Préval n'a adopte aucune mesure pour renforcer les institutions du pays. Malgré tout, la communauté internationale n'a jamais exige des réformes et des mesures en ce sens pour le renforcement de l'appareil étatique du pays qu'elle est sensé stabiliser.
  
C'est aussi le résultat de l'exclusion systématique dont sont victimes les villes de province dans l'intérêt des groupes monopolistiques centralisateurs qui ont finance la campagne électorale de René Préval en 2006.
 
Depuis plusieurs mois, on n'a pas cesse de présenter la réalité des centres hospitaliers qui répondent pas aux normes et son incapables de fournir un service de base. Il n'y a plus d'inspecteurs sanitaires, l'école de formation pour les officiers sanitaires charges de contrôler les conditions d'hygiène publique n'existe plus. Aucun programme d'éducation populaire et de contrôle des conditions d'hygiène. On ne fait plus de contrôle dans les écoles publiques. Le pays est livre au pillage par des groupes monopolistiques lies au régime en place. Il n'y a que des trafiquants de drogue arrogants et sûrs de leur mainmise sur le pouvoir d'Etat et du silence des États-Unis.
 
Après avoir détruit le mouvement populaire grâce a la trahison d' Aristide, la communauté internationale est maitre du terrain avec ses ONG, ses missions diplomatiques et ses soldats appliquant son agenda au mépris de la souffrance du peuple haïtien.
 
Haiti est foutue. On parle de reconstruction de l'Etat sans parler de reconstruction des individus et des familles qui pourrissent dans les camps. Des citoyens impuissants font face a des intempéries, a la misère, ne sachant que faire.
 
Le comble, le pouvoir en place exhibe sa richesse, de l'argent sale accumule, tout en quemandant l'aide internationale. L'étendue des dépenses consenties par le pouvoir en place pour la campagne électorale de son parti INITE démontre clairement que les missions de contrôle et de renforcement de l'Etat comme le FMI et la Banque Mondiale ont fonctionne en complicité avec les corrompus au pouvoir en Haiti. La communauté internationale peut-être fière d'avoir instaurer une ploutocratie en Haiti avec l'Elite la plus Répugnante du Monde. La révolution bolivarienne peut se féliciter d'avoir financé avec le pétrole du peuple Venezuelien le projet politique des féodaux haïtiens.
 
Ce qui se passe dans l'Artibonite n'est qu'un petit incident. Avec cette gouvernance corrompue et cynique, Haiti sera un espace peuplé sans institutions. Les criminels, les kidnappeurs, les corrompus et les trafiquants de drogue et les monopoles renforceront leur contrôle sur le pouvoir politique. Ils continueront a détourner l'aide internationale pour acheter des maisons luxueuses en Floride et ailleurs.
 
Haiti est foutue. Nous disparaîtrons de catastrophe en catastrophe. Et l'étranger y trouvera l'occasion idéale pour enterrer ce peuple rebel a ose défier l'ordre international esclavagiste du 18e siècle. Son génie aidant, il a su manipuler les haïtiens, stimuler leur cupidite, leur caractère démentiel de CHEF pour les porter a assassiner leur MERE PATRIE.
 
Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti.22 Octobre 2010
Rivière Bois-Chêne à Port au Prince
Rivière Bois-Chêne à Port au Prince
La rivière Artibonite
La rivière Artibonite
Les tests de laboratoire confirment l'épidémie de choléra
Les tests de laboratoire confirment l'épidémie de choléra
Les victimes sont traitées dans de mauvaises conditions car il n'y a plus de lits à l'hôpital
Les victimes sont traitées dans de mauvaises conditions car il n'y a plus de lits à l'hôpital